google-site-verification=oFpuG8hUz09J_rxHMnRpC975kNvdObQglawQC8o2JBI
  • Bienvenue sur Cyber-Mecha, le forum de la maquette de science-fiction. Merci de vous Connecter ou de vous Inscrire.

1899

Démarré par stephen, 21 Novembre 2022 à 08:59:35

« précédent - suivant »

stephen

Bonjour tout le monde

Le binge-watching, visionnage boulimique  ou visionnage en rafale : pratique qui consiste à regarder la télévision ou tout autre écran pendant de plus longues périodes de temps que d'habitude, le plus souvent en visionnant à la suite les épisodes d'une même série.

Je visionne rarement en rafale  :) mais pour 1899 j'ai fait une exception, une envie irrésistible de comprendre le pourquoi du comment.

La série vient d'être mise en ligne sur Netflix.

Le sinopsis

Octobre 1899 à Londres, des migrants de diverses origines quittent l'Europe sur le bateau à vapeur Kerberos pour un voyage de sept jours. Ils espèrent débuter une nouvelle vie à New York et son « rêve américain ». Après avoir reçu un message, Eyk Larsen, le capitaine du Kerberos, décide de dévier sa route pour porter secours au Prometheus, un navire porté disparu depuis quatre mois. Le voyage va alors virer au cauchemar.

Rien de bien neuf penserez-vous ! Grave erreur !

Scotchant, comme on dit.

Il faut savoir que tous les épisodes de la série ont été écrits par Jantje Friese et réalisés par Baran bo Odar auxquels on doit déjà Dark, série télévisée de science-fiction allemande de vingt-six épisodes aussi diffusée sur Netflix.

Je ne commenterai pas davantage ! Le moindre mot, la moindre allusion pourrait vous mettre sur la piste...

Vous devrez attendre les 5 dernières minutes (et ce n'est pas une figure de style) du huitième et dernier épisode pour accéder au Saint Graal.

Stephen
La propagande est le contraire de l'artillerie : plus elle est lourde, moins elle porte."
 
Ces cyberméchanistes remercient l'auteur pour ce message : ZWUL, Aqcman

ZWUL

Tu as excité ma curiosité là, je vais direct regarder les dernières minutes du dernier épisode  :mdr:
Bavarde autant mais peint un peu plus depuis la retraite.
Instagram @zwul.paint.mini       MES ALBUMS
https://taverne.colorfulminis.com/
 
Ces cyberméchanistes remercient l'auteur pour ce message : stephen

stephen

@ Zwul

:)

Même les sites habituels de commentaires s'en tiennent à ce court résumé ! Je t'assure que le moindre mot, même anodin en apparence, risquerait de mettre sur la piste.

Comme ce critique de cinéma qui en parlant du "Sixième sens" commençait son commentaire par, " C'est un psychologue pour enfant qui est décédé mais qui ne le sait pas "  :pan:

Stephen

Note que je connais quelqu'un qui choisit ses livres en lisant les dernières pages.
La propagande est le contraire de l'artillerie : plus elle est lourde, moins elle porte."
 
Ces cyberméchanistes remercient l'auteur pour ce message : ZWUL

stephen

#3
Bonjour tout monde,

Je reviens sur le sujet pour deux raisons principales :

D'abord j'apprends que 1899 devrait se dérouler sur trois saisons, comme Dark ! Cela ne m'étonne pas. La fin du dernier épisode était trop spectaculaire et trop ouverte !
Toutes les interprétations des événements qui ont été données jusqu'aujourd'hui sont donc plus que partielles et sans doute inexactes : les auteurs nous réservant certainement d'autres surprises de taille.

Ensuite on claironne de plus en plus haut et fort que 1899 ne serait que le vulgaire plagiat d'une bande dessinée brésilienne : voir ci-dessous l'article paru dans Cosmopolitan !

« Depuis sa sortie le 17 novembre 2022, la série 1899 s'est hissée à la seconde place du top Netflix. Une série attendue par les fans de Dark mais qui en a déçu plus d'un : l'intrigue serait en effet le plagiat de Black Silence, une bande-dessinée de Mary Cagnin.

Un scénario qui promet une intrigue et des rebondissements complètement fous. Mais le problème, c'est que l'histoire aurait été directement copiée d'une BD de l'autrice brésilienne Mary Cagnin. Sur Twitter, la dessinatrice a exprimé son indignation quant à la reprise de son histoire.

« Je suis en état de choc le jour où j'ai découvert que la série 1899 est juste IDENTIQUE à ma BD Black Silence, parue en 2016 » peut-on lire sur sa publication. Dans le fil de ce post, la dessinatrice explique en quoi 1899 s'est très largement inspiré de sa BD. « Tout est là : la pyramide noire.



Les morts à l'intérieur du vaisseau/navire. L'équipage multinational. Les éléments étranges et inexpliqués. Les symboles qui apparaissent dans les yeux des personnages.
 


Les voix qui les appellent. Les détails subtils de l'intrigue comme les drames personnels des personnages, y compris les morts mystérieuses » a écrit l'autrice en comparant des images de son œuvre avec celles de la série Netflix.

C'est assez flagrant, certains plans sont identiques aux dessins de l'artiste. Selon elle, son travail est arrivé entre les mains de la plateforme après qu'elle a présenté sa bande dessinée à la foire internationale du livre de Suède en 2017.
©Cécile Fisher – Cosmopolitan

En me renseignant davantage j'ai trouvé un autre article beaucoup plus nuancé : son auteur ayant comparé les deux œuvres avant d'en tirer ses conclusions.
J'en achève la traduction et je la posterai ici dans une autre page parce que, par la force des choses, cet article n'est qu'un long spoiler

À suivre donc

Stephen
La propagande est le contraire de l'artillerie : plus elle est lourde, moins elle porte."
 
Ces cyberméchanistes remercient l'auteur pour ce message : ZWUL

stephen

#4
La suite donc

Pour la bonne règle cette traduction est à l'intention exclusive des membres de ce forum: elle ne peut donc être copiée ni transmise

Attention ce texte est un spoiler de la série 1899 et du livre « Black Silence » dont vous trouverez le lien en bas de page.

La série Netflix « 1899 » de Baran Bo Odar et Jantje Friese est-elle vraiment copiée de la bande dessinée brésilienne « Black Silence » ?


Credits: Netflix/ Mary Cagnin

Le 17 novembre, Netflix a mis en ligne « 1899 », c'est-à-dire la suite très attendue de « Dark » de Baran bo Odar et Jantje Friese (1). Au moment de la rédaction de cet article, la série télévisée est en tête du classement dans plusieurs pays, donnant naissance à des théories sur ce qui se passe réellement dans son intrigue alambiquée et recevant des éloges pour ses performances, la conception de la production et ses effets visuels. Tout cela est sans aucun doute mérité.

Mais le 20 novembre, une artiste brésilienne, Mary Cagnin, s'est exprimée sur Twitter pour affirmer que les auteurs avaient plagié sa bande dessinée « Black Silence ». Elle a poursuivi en disant qu'elle avait présenté la bande dessinée au Salon du livre de Göteborg en 2017 et l'avait distribuée à divers éditeurs. Et elle a exhorté les internautes à lire « Black Silence » (dont la version anglaise est disponible sur son site Web) (2) et à juger par eux-mêmes les similitudes avec « 1899 ».
La nature même d'Internet favorisant les réponses à l'emporte-pièce et n'allant pas au-delà de ce qui immédiatement visible je suis donc allé de l'avant et j'ai lu la bande dessinée. J'ai regardé « 1899 » au moins deux fois à des fins de recherche. Voici mes conclusions.

Quelles sont les similitudes entre « 1899 » et « Black Silence » ?
La première chose que Cagnin souligne en affirmant que « 1899 » a plagié « Black Silence » est la présence d'une pyramide noire géante sur un paysage désertique. La nature de la pyramide dans « Black Silence » reste en grande partie inexpliquée. Mais si je devais deviner je dirais que c'est la demeure des extraterrestres et qu'ils l'utilisent pour amplifier leurs voix (ou chuchotements) ce qui rend fous les scientifiques.
Autant que je sache, la fonction de la pyramide dans « 1899 » n'a aucune explication solide. Je suppose que si la petite pyramide noire est le code alors la grande pyramide noire personnifie l'ordinateur central. Vous savez où vous trouvez ainsi une pyramide noire géante sur un paysage aride ? Dans le film de 2016 « Le Vide ».

Le deuxième point que l'auteur de « Black Silence » évoque est le triangle. Ainsi, dans la bande dessinée, chaque fois que l'un des scientifiques est possédé par les extraterrestres, les forçant ainsi à se suicider, leur iris devient triangulaire et ils meurent. Fumika meurt en premier. Puis Peter, Lucas et Joana. Le plan final de la bande dessinée fait allusion au fait que le chef de la mission, Neesrin, a été converti, ses iris étant désormais triangulaires.
Dans « 1899 » Eyk, Jérôme, Tove, Maura, Daniel et Elliot souffrent de flashbacks cauchemardesques (qui existent en tant que lieux physiques dans la simulation). Plus tard, nous apprenons qu'ils font partie des simulations dans lesquelles ils se trouvent et que ces images sont introduites dans leur cerveau par Henry. (3) « Juste avant de reprendre conscience leurs iris semblent avoir la forme de triangles inversés. Quand ils se réveillent, ces triangles inversés redeviennent circulaires.

Troisièmement, Cagnin a déclaré que « 1899 » a copié la notion d'équipage multinational de « Black Silence ». Dans la bande dessinée, Ubuntu est d'origine sud-africaine, Ferraro est d'origine italienne, Yamamoto est d'origine japonaise (enfin, techniquement puisqu'elle est un clone), Logrado est d'origine brésilienne et Finnigan est d'origine irlandaise.

Dans le cas de « 1899 » Maura, Daniel, Elliot, Henry et Virginia viennent du Royaume-Uni. Le capitaine Eyk, Franz et Sebastian sont allemands. Ángel est espagnol et Ramiro est portugais. Ling Yi et Yuk Je sont originaires de Hong Kong. Lucien, Clémence et Jérôme sont français. Olek est polonais. Tove, Krester, Iben et Anker sont danois. Mais avoir une distribution ethniquement diversifiée est assez courant dans les films et les émissions de télévision de nos jours, en particulier en ce qui concerne la science-fiction, car les missions interstellaires nécessitent une représentation internationale. Nous l'avons vu dans « Sunshine » et « Life ». Ainsi, on peut appeler cela un choix inspiré plutôt qu'une « pâle copie ».

Maintenant, une similitude que j'ai trouvée entre « 1899 » et « Black Silence » est la nature des missions, c'est-à-dire trouver une planète habitable pour l'humanité. Bien sûr, dans « Black Silence », il est précisé que les scientifiques sont en mission suicide pour terraformer la planète la plus habitable de la galaxie. Dans « 1899 », j'ai théorisé (j'insiste sur ce point parce que je n'ai pas trouvé d'informations dans la série même) tout en déchiffrant la nature possible de la mission de Prometheus, que l'équipage du vaisseau spatial est peut-être sur une route à sens unique vers la prochaine planète habitable parce que la Terre est en ruine.
Il y a de fortes chances que Maura et son équipage aient compris qu'il n'y avait pas de planète à proximité et qu'ils veulent alerter ceux qui attendent sur Terre leur feu vert. Mais puisque Ciaran a beaucoup trop investi dans cette mission, il ne peut pas laisser cette information sortir et a, par conséquent, piégé sa sœur Maura et son équipe et les tue très lentement.

Quelles sont les différences entre « 1899 » et « Black Silence » ?
Eh bien, pour être honnête, tout est différent entre « 1899 » et « Black Silence ». La bande dessinée de Cagnin suit un groupe de scientifiques en mission pour trouver une planète qu'ils peuvent terraformer et coloniser. Ubuntu, Ferraro, Yamamoto, Logrado et Finnigan ont été choisis parce qu'ils n'ont aucun lien émotionnel avec la Terre. Ainsi, leur « perte » ne sera pas un gros problème. Ferrado est l'intrus ici parce qu'il a été piégé pour le forcer à participer à cette mission. Finnigan admire Ubuntu. Yamamoto est un clone et Logrado l'aime beaucoup. Dès qu'ils atterrissent sur ADDA-448, ils commencent à entendre des voix étranges dans leur tête. Comme mentionné précédemment, ils ont commencé à mourir un par un. Aucun d'entre eux ne semble comprendre pourquoi. Yamamoto dit quelque chose de vague sur son retour à la maison. Logrado meurt de consommation de cyanure après avoir gravé d'étranges hiéroglyphes sur les murs du camp. Ferraro devient incroyablement violent et force Ubuntu à la tuer. Et Joana reste sur la planète et renvoie Ubuntu à la maison. Mais la tentative de la sauver ne vaut rien car elle est également infectée par les voix.

« 1899 » concerne le vaisseau spatial Prometheus (4) dont l'équipage est en mission inexpliquée. Ils sont piégés dans trois couches de simulation.

La première est créée par le frère de Maura, Ciaran. Dans cette couche, Maura et son mari, Daniel, tentent de garder en vie leur fils mourant Elliot. Daniel et Elliot existent-ils au-delà de cette simulation ? Nous ne savons pas.

Mais les expériences de Maura sur Elliot ont créé une autre couche de simulation où le père de Maura, Henry, est l'antagoniste, et Elliot et Daniel sont les protagonistes. Pour quoi se battent-ils ?

Eh bien, Elliot et Daniel ont pris sur eux de libérer Maura d'une autre simulation dans laquelle elle se trouve (avec le reste de son équipage) qui a été créée par Henry. Dans cette dernière couche de simulation, Maura et environ 1500 autres personnes sont à bord d'un navire appelé Kerberos en 1899 qui voyage d'un endroit non divulgué aux États-Unis d'Amérique. Cependant, après s'être retrouvés bloqués au milieu de nulle part alors qu'ils tentaient de sauver le Prometheus (un navire à passagers qui avait disparu il y a quatre mois), ils commencent à vivre des événements surnaturels. Avec l'aide de Daniel et Elliot, Maura comprend qu'il n'y a rien de surnaturel dans ce à quoi ils sont confrontés. Au lieu de cela, ils sont tous trompés via des simulations.

La première saison de « 1899 » repose entièrement sur le voyage de l'un des passagers (Maura) consistant à faire comprendre qu'elle est dans une simulation, avec son équipe d'astronautes. Elle se rend compte que son frère est peut-être derrière tout cela, et il l'a fait pour reprendre le programme Prometheus. À quelle fin? En quoi consiste le programme Prometheus ? Comment Maura va-t-elle libérer le reste de son équipe ? Eh bien, il existe de nombreuses théories et aucune réponse concrète car les auteurs ont délibérément omis toutes les informations pour créer le mystère. Mais, autant que je sache, cela n'a rien à voir avec les extraterrestres.

De son côté, « Black Silence » est une histoire lovecraftienne où un groupe d'êtres humains se perd complètement après avoir rencontré une chose que leur esprit est incapable de comprendre. Ils parlent de chuchotements et leur source est clairement de nature étrangère. Il n'y a même pas une seule allusion au fait que quiconque puisse être dans une simulation de quelque sorte que ce soit. Tout ce qui se passe devant les personnages se passe littéralement.

Dans « 1899 », nous n'avons aucune idée de ce qui s'est réellement passé. Tout ce que nous voyons se passe dans une simulation à l'intérieur d'une autre simulation, qui est à l'intérieur d'une autre simulation.
En ce qui concerne le drame des personnages, « 1899 » et « Black Silence » sont aux antipodes. Dans la bande dessinée, seuls Ubuntu et Ferraro sont antagonistes à cause de ce qu'ils représentent. Les autres tiennent beaucoup les uns aux autres. C'est une histoire courte. Donc, nous n'obtenons pas beaucoup de développement. Mais ce que nous obtenons est si soudain et, par conséquent, percutant. C'est comme si nous vivions les événements de leur voyage aussi rapidement que les personnages de la bande dessinée. «

1899 » est une "combustion lente" et le drame interpersonnel est une indication des relations des personnages dans la réalité. Mais pouvoir prétendre à ce stade que c'est exagéré parce que c'est une simulation ! Tout ce que nous voyons dans la saison 1, à l'exception des dernières minutes où Maura se réveille, sont les créations de Ciaran, Maura ou Henry. Rien de ce que nous voyons n'est réel. On ne sait pas si Maura est diplômée en neurologie, si Daniel est la femme de Maura, si Eyk est le capitaine du Prometheus, si Ángel et Ramiro sont en couple, si Ling Yi et Yuk Je sont dans le business de la chair, si Jérôme et Lucien sont des amis séparés (et Lucien dans un mariage raté avec Clémence) ou si Tove porte l'enfant de son violeur.

Tout est un drame fabriqué en boucle afin que l'équipage puisse se retrouver piégé à l'intérieur de ces simulations. De plus, contrairement à « Black Silence », personne dans « 1899 » ne meurt réellement.

La série de Baran Bo Odar et Jantje Friese est-elle copiée de « Black Silence »?

Non, « 1899 » n'est pas un plagiat de « Black Silence ». Ils sont dans le même genre (qui est de la science-fiction), oui ils utilisent des triangles et des pyramides, oui Ils comportent des équipages multinationaux. Oui mais cela ne suffit pas pour dire que Baran bo Odar et Jantje Friese sont coupables de plagiat. Si vous n'avez pas regardé l'émission Netflix ou lu la bande dessinée et que vous avez vu des captures d'écran des « similitudes » qui font le tour d'Internet, vous pouvez faire l'erreur de dire que Mary Cagnin a été plagiée. « Black Silence" est bon en soi.

« 1899 » est une œuvre originale. Je n'ai pas aimé la série autant que je l'espérait à cause de ses défauts narratifs, de son manque de travail de personnage approprié et de son rythme ennuyeux. Et c'est parfaitement bien si vous ne l'aimez pas aussi. Cependant, dire que les créateurs de « Dark » qui est l'une des meilleures émissions de tous les temps, passent leurs journées à copier le matériel de quelqu'un d'autre, est faux.

Si Mary Cagnin a fait cette affirmation par erreur ou n'a simplement regardé que les dernières minutes de l'émission et les affiches, elle devrait alors se rétracter et regardé la série avant de tirer des conclusions. Il en va de même pour tous ceux qui ont amplifié les tweets de Cagnin. Faites votre recherche. Ne soyez pas de nature si réactionnaire car vous n'obtiendrez aucun point brownie pour avoir diffusé de fausses informations.

© Pramit chatterjee
Novembre 21, 2022

NOTES
(1)    Ce n'est pas la suite de Dark : ce sont les mêmes auteurs
(2)    (Black Silence - Publicações & Quadrinhos - Mary Cagnin)
(3)    Les personnages de Maura, Daniel, Elliot et Henry font l'objet d'une étude distincte du même auteur
'1899' Character: Maura Franklin, Explained: Why Is She On The Kerberos? Why Is The Show Set In 1899? | DMT (dmtalkies.com)
'1899' Character: Daniel, Explained - How Is He Related To Maura? Is He The Missing Passenger In The Prometheus? | DMT (dmtalkies.com)
'1899' Character: Elliot, Explained - Why Was He In The Prometheus? What Was His Relation To Maura? | DMT (dmtalkies.com)
(4)    Le vaisseau « Prometheus » est aussi analysé par l'auteur dans un fichier distinct
'1899' Significance Of Prometheus, Explained: What Does It Hint At Ciaran And Maura's Interstellar Mission? | DMT (dmtalkies.com)
La propagande est le contraire de l'artillerie : plus elle est lourde, moins elle porte."
 
Ces cyberméchanistes remercient l'auteur pour ce message : Bouq'

stephen

Citation de: stephen le 04 Décembre 2022 à 11:47:03
La suite donc

Pour la bonne règle cette traduction est à l'intention exclusive des membres de ce forum: elle ne peut donc être copiée ni transmise

Attention ce texte est un spoiler de la série 1899 et du livre « Black Silence » dont vous trouverez le lien en bas de page.

La série Netflix « 1899 » de Baran Bo Odar et Jantje Friese est-elle vraiment copiée de la bande dessinée brésilienne « Black Silence » ?


Credits: Netflix/ Mary Cagnin

Le 17 novembre, Netflix a mis en ligne « 1899 », c'est-à-dire la suite très attendue de « Dark » de Baran bo Odar et Jantje Friese (1). Au moment de la rédaction de cet article, la série télévisée est en tête du classement dans plusieurs pays, donnant naissance à des théories sur ce qui se passe réellement dans son intrigue alambiquée et recevant des éloges pour ses performances, la conception de la production et ses effets visuels. Tout cela est sans aucun doute mérité.

Mais le 20 novembre, une artiste brésilienne, Mary Cagnin, s'est exprimée sur Twitter pour affirmer que les auteurs avaient plagié sa bande dessinée « Black Silence ». Elle a poursuivi en disant qu'elle avait présenté la bande dessinée au Salon du livre de Göteborg en 2017 et l'avait distribuée à divers éditeurs. Et elle a exhorté les internautes à lire « Black Silence » (dont la version anglaise est disponible sur son site Web) (2) et à juger par eux-mêmes les similitudes avec « 1899 ».
La nature même d'Internet favorisant les réponses à l'emporte-pièce et n'allant pas au-delà de ce qui immédiatement visible je suis donc allé de l'avant et j'ai lu la bande dessinée. J'ai regardé « 1899 » au moins deux fois à des fins de recherche. Voici mes conclusions.

Quelles sont les similitudes entre « 1899 » et « Black Silence » ?
La première chose que Cagnin souligne en affirmant que « 1899 » a plagié « Black Silence » est la présence d'une pyramide noire géante sur un paysage désertique. La nature de la pyramide dans « Black Silence » reste en grande partie inexpliquée. Mais si je devais deviner je dirais que c'est la demeure des extraterrestres et qu'ils l'utilisent pour amplifier leurs voix (ou chuchotements) ce qui rend fous les scientifiques.
Autant que je sache, la fonction de la pyramide dans « 1899 » n'a aucune explication solide. Je suppose que si la petite pyramide noire est le code alors la grande pyramide noire personnifie l'ordinateur central. Vous savez où vous trouvez ainsi une pyramide noire géante sur un paysage aride ? Dans le film de 2016 « Le Vide ».

Le deuxième point que l'auteur de « Black Silence » évoque est le triangle. Ainsi, dans la bande dessinée, chaque fois que l'un des scientifiques est possédé par les extraterrestres, les forçant ainsi à se suicider, leur iris devient triangulaire et ils meurent. Fumika meurt en premier. Puis Peter, Lucas et Joana. Le plan final de la bande dessinée fait allusion au fait que le chef de la mission, Neesrin, a été converti, ses iris étant désormais triangulaires.
Dans « 1899 » Eyk, Jérôme, Tove, Maura, Daniel et Elliot souffrent de flashbacks cauchemardesques (qui existent en tant que lieux physiques dans la simulation). Plus tard, nous apprenons qu'ils font partie des simulations dans lesquelles ils se trouvent et que ces images sont introduites dans leur cerveau par Henry. (3) « Juste avant de reprendre conscience leurs iris semblent avoir la forme de triangles inversés. Quand ils se réveillent, ces triangles inversés redeviennent circulaires.

Troisièmement, Cagnin a déclaré que « 1899 » a copié la notion d'équipage multinational de « Black Silence ». Dans la bande dessinée, Ubuntu est d'origine sud-africaine, Ferraro est d'origine italienne, Yamamoto est d'origine japonaise (enfin, techniquement puisqu'elle est un clone), Logrado est d'origine brésilienne et Finnigan est d'origine irlandaise.

Dans le cas de « 1899 » Maura, Daniel, Elliot, Henry et Virginia viennent du Royaume-Uni. Le capitaine Eyk, Franz et Sebastian sont allemands. Ángel est espagnol et Ramiro est portugais. Ling Yi et Yuk Je sont originaires de Hong Kong. Lucien, Clémence et Jérôme sont français. Olek est polonais. Tove, Krester, Iben et Anker sont danois. Mais avoir une distribution ethniquement diversifiée est assez courant dans les films et les émissions de télévision de nos jours, en particulier en ce qui concerne la science-fiction, car les missions interstellaires nécessitent une représentation internationale. Nous l'avons vu dans « Sunshine » et « Life ». Ainsi, on peut appeler cela un choix inspiré plutôt qu'une « pâle copie ».

Maintenant, une similitude que j'ai trouvée entre « 1899 » et « Black Silence » est la nature des missions, c'est-à-dire trouver une planète habitable pour l'humanité. Bien sûr, dans « Black Silence », il est précisé que les scientifiques sont en mission suicide pour terraformer la planète la plus habitable de la galaxie. Dans « 1899 », j'ai théorisé (j'insiste sur ce point parce que je n'ai pas trouvé d'informations dans la série même) tout en déchiffrant la nature possible de la mission de Prometheus, que l'équipage du vaisseau spatial est peut-être sur une route à sens unique vers la prochaine planète habitable parce que la Terre est en ruine.
Il y a de fortes chances que Maura et son équipage aient compris qu'il n'y avait pas de planète à proximité et qu'ils veulent alerter ceux qui attendent sur Terre leur feu vert. Mais puisque Ciaran a beaucoup trop investi dans cette mission, il ne peut pas laisser cette information sortir et a, par conséquent, piégé sa sœur Maura et son équipe et les tue très lentement.

Quelles sont les différences entre « 1899 » et « Black Silence » ?
Eh bien, pour être honnête, tout est différent entre « 1899 » et « Black Silence ». La bande dessinée de Cagnin suit un groupe de scientifiques en mission pour trouver une planète qu'ils peuvent terraformer et coloniser. Ubuntu, Ferraro, Yamamoto, Logrado et Finnigan ont été choisis parce qu'ils n'ont aucun lien émotionnel avec la Terre. Ainsi, leur « perte » ne sera pas un gros problème. Ferrado est l'intrus ici parce qu'il a été piégé pour le forcer à participer à cette mission. Finnigan admire Ubuntu. Yamamoto est un clone et Logrado l'aime beaucoup. Dès qu'ils atterrissent sur ADDA-448, ils commencent à entendre des voix étranges dans leur tête. Comme mentionné précédemment, ils ont commencé à mourir un par un. Aucun d'entre eux ne semble comprendre pourquoi. Yamamoto dit quelque chose de vague sur son retour à la maison. Logrado meurt de consommation de cyanure après avoir gravé d'étranges hiéroglyphes sur les murs du camp. Ferraro devient incroyablement violent et force Ubuntu à la tuer. Et Joana reste sur la planète et renvoie Ubuntu à la maison. Mais la tentative de la sauver ne vaut rien car elle est également infectée par les voix.

« 1899 » concerne le vaisseau spatial Prometheus (4) dont l'équipage est en mission inexpliquée. Ils sont piégés dans trois couches de simulation.

La première est créée par le frère de Maura, Ciaran. Dans cette couche, Maura et son mari, Daniel, tentent de garder en vie leur fils mourant Elliot. Daniel et Elliot existent-ils au-delà de cette simulation ? Nous ne savons pas.

Mais les expériences de Maura sur Elliot ont créé une autre couche de simulation où le père de Maura, Henry, est l'antagoniste, et Elliot et Daniel sont les protagonistes. Pour quoi se battent-ils ?

Eh bien, Elliot et Daniel ont pris sur eux de libérer Maura d'une autre simulation dans laquelle elle se trouve (avec le reste de son équipage) qui a été créée par Henry. Dans cette dernière couche de simulation, Maura et environ 1500 autres personnes sont à bord d'un navire appelé Kerberos en 1899 qui voyage d'un endroit non divulgué aux États-Unis d'Amérique. Cependant, après s'être retrouvés bloqués au milieu de nulle part alors qu'ils tentaient de sauver le Prometheus (un navire à passagers qui avait disparu il y a quatre mois), ils commencent à vivre des événements surnaturels. Avec l'aide de Daniel et Elliot, Maura comprend qu'il n'y a rien de surnaturel dans ce à quoi ils sont confrontés. Au lieu de cela, ils sont tous trompés via des simulations.

La première saison de « 1899 » repose entièrement sur le voyage de l'un des passagers (Maura) consistant à faire comprendre qu'elle est dans une simulation, avec son équipe d'astronautes. Elle se rend compte que son frère est peut-être derrière tout cela, et il l'a fait pour reprendre le programme Prometheus. À quelle fin? En quoi consiste le programme Prometheus ? Comment Maura va-t-elle libérer le reste de son équipe ? Eh bien, il existe de nombreuses théories et aucune réponse concrète car les auteurs ont délibérément omis toutes les informations pour créer le mystère. Mais, autant que je sache, cela n'a rien à voir avec les extraterrestres.

De son côté, « Black Silence » est une histoire lovecraftienne où un groupe d'êtres humains se perd complètement après avoir rencontré une chose que leur esprit est incapable de comprendre. Ils parlent de chuchotements et leur source est clairement de nature étrangère. Il n'y a même pas une seule allusion au fait que quiconque puisse être dans une simulation de quelque sorte que ce soit. Tout ce qui se passe devant les personnages se passe littéralement.

Dans « 1899 », nous n'avons aucune idée de ce qui s'est réellement passé. Tout ce que nous voyons se passe dans une simulation à l'intérieur d'une autre simulation, qui est à l'intérieur d'une autre simulation.
En ce qui concerne le drame des personnages, « 1899 » et « Black Silence » sont aux antipodes. Dans la bande dessinée, seuls Ubuntu et Ferraro sont antagonistes à cause de ce qu'ils représentent. Les autres tiennent beaucoup les uns aux autres. C'est une histoire courte. Donc, nous n'obtenons pas beaucoup de développement. Mais ce que nous obtenons est si soudain et, par conséquent, percutant. C'est comme si nous vivions les événements de leur voyage aussi rapidement que les personnages de la bande dessinée. «

1899 » est une "combustion lente" et le drame interpersonnel est une indication des relations des personnages dans la réalité. Mais pouvoir prétendre à ce stade que c'est exagéré parce que c'est une simulation ! Tout ce que nous voyons dans la saison 1, à l'exception des dernières minutes où Maura se réveille, sont les créations de Ciaran, Maura ou Henry. Rien de ce que nous voyons n'est réel. On ne sait pas si Maura est diplômée en neurologie, si Daniel est la femme de Maura, si Eyk est le capitaine du Prometheus, si Ángel et Ramiro sont en couple, si Ling Yi et Yuk Je sont dans le business de la chair, si Jérôme et Lucien sont des amis séparés (et Lucien dans un mariage raté avec Clémence) ou si Tove porte l'enfant de son violeur.

Tout est un drame fabriqué en boucle afin que l'équipage puisse se retrouver piégé à l'intérieur de ces simulations. De plus, contrairement à « Black Silence », personne dans « 1899 » ne meurt réellement.

La série de Baran Bo Odar et Jantje Friese est-elle copiée de « Black Silence »?

Non, « 1899 » n'est pas un plagiat de « Black Silence ». Ils sont dans le même genre (qui est de la science-fiction), oui ils utilisent des triangles et des pyramides, oui Ils comportent des équipages multinationaux. Oui mais cela ne suffit pas pour dire que Baran bo Odar et Jantje Friese sont coupables de plagiat. Si vous n'avez pas regardé l'émission Netflix ou lu la bande dessinée et que vous avez vu des captures d'écran des « similitudes » qui font le tour d'Internet, vous pouvez faire l'erreur de dire que Mary Cagnin a été plagiée. « Black Silence" est bon en soi.

« 1899 » est une œuvre originale. Je n'ai pas aimé la série autant que je l'espérait à cause de ses défauts narratifs, de son manque de travail de personnage approprié et de son rythme ennuyeux. Et c'est parfaitement bien si vous ne l'aimez pas aussi. Cependant, dire que les créateurs de « Dark » qui est l'une des meilleures émissions de tous les temps, passent leurs journées à copier le matériel de quelqu'un d'autre, est faux.

Si Mary Cagnin a fait cette affirmation par erreur ou n'a simplement regardé que les dernières minutes de l'émission et les affiches, elle devrait alors se rétracter et regardé la série avant de tirer des conclusions. Il en va de même pour tous ceux qui ont amplifié les tweets de Cagnin. Faites votre recherche. Ne soyez pas de nature si réactionnaire car vous n'obtiendrez aucun point brownie pour avoir diffusé de fausses informations.

© Pramit chatterjee
Novembre 21, 2022

NOTES
(1)    Ce n'est pas la suite de Dark : ce sont les mêmes auteurs
(2)    (Black Silence - Publicações & Quadrinhos - Mary Cagnin)
(3)    Les personnages de Maura, Daniel, Elliot et Henry font l'objet d'une étude distincte du même auteur
'1899' Character: Maura Franklin, Explained: Why Is She On The Kerberos? Why Is The Show Set In 1899? | DMT (dmtalkies.com)
'1899' Character: Daniel, Explained - How Is He Related To Maura? Is He The Missing Passenger In The Prometheus? | DMT (dmtalkies.com)
'1899' Character: Elliot, Explained - Why Was He In The Prometheus? What Was His Relation To Maura? | DMT (dmtalkies.com)
(4)    Le vaisseau « Prometheus » est aussi analysé par l'auteur dans un fichier distinct
'1899' Significance Of Prometheus, Explained: What Does It Hint At Ciaran And Maura's Interstellar Mission? | DMT (dmtalkies.com)

La propagande est le contraire de l'artillerie : plus elle est lourde, moins elle porte."
 
Ces cyberméchanistes remercient l'auteur pour ce message : Aqcman, Sidorovich


Merci à nos partenaires !


Et pour le maquettisme mili, aéronautique... Visitez le forum partenaire