Maschinen Krieger, combien de kits ?

Maschinen krieger, Ma.K, SF3D ou encore ZBV3000* : autant de dénominations bien connues des amateurs de science-fiction, et plus particulièrement des maquettistes.

MaK_logo

Cyber-Mecha vous propose un focus sur les kits qu’a généré cet univers créé dans les années 80 par l’artiste japonais Kow Yokoyama.

Kow YOKOYAMA2

Bref retour sur la franchise

L’univers SF3D est apparu au yeux du public en 1982 dans le magazine japonais pour maquettistes “Hobby Japan”. Il y figurera en bonne place  jusqu’en 1985.

Le magazine publiait alors mensuellement des récits ponctués d’illustrations mais aussi de photos de kits uniques réalisés par Kow. A chaque mois, son ou ses nouveaux mechas du 29° siècle ! Ce qui contraint Kow a s’entourer d’autres spécialistes, faute de disposer de suffisamment de temps pour tout réaliser lui-même.

Comment étaient conçus ces modèles ?

A cette époque se développe chez les maquettistes aguerris, en commençant par ceux qui arment les équipes d’effets spéciaux cinématographiques une technique innovante : le kitbash.
Cette technique est alors de plus en plus utilisée et consiste à utiliser des pièces issues de plusieurs kits (blindés, bateaux, autos, avions…) pour réaliser un montage (de science-fiction !) totalement nouveau.
Ainsi, YOKOAMA et ses comparses, s’appropriant cette technique, vont allier deux de leurs passions : les blindés des deux conflits mondiaux et la science-fiction ; puisant largement leur inspiration dans les blindés allemands de la seconde guerre mondiale et dans des films comme Blade runner, Mad Max ou encore Star Wars.

Devant le succès des publications, le producteur de kits NITTO entame la réalisation de modèles issus des aventures SF3D.LA sortie des kits allège la tâche de Kow, lui permettant ainsi de renouveler son parc de modèles en modifiant alors les kits disponibles en quantité et non plus en exemplaire unique. Des version différentes, et même des familles entières d’engins ou de véhicules vont ainsi voir le jour, baptisées “Ausf A, G, D, K….”

En 1985, un conflit lié à la propriété intellectuelle de l’univers SF3D émerge entre Yokoyama et Hobby Japan. Le magazine met fin aux publications et en conséquence, la production de kits est elel aussi stoppée.

Il faudra en passer par des années de procès et attendre 1990 pour voir ressurgir la franchise rebaptisée Maschinen Krieger ZbV3000, autrement connue sous le nom de Ma.k.
Nitto relance des rééditions dès 1999 De nouveaux fabriquants comme Wave, Hasegawa… se lancent ainsi dans l’aventure.

Les kits

En grande majorité à l’échelle 1/20, les kits Ma.K existent également au 1/6, 1/35 et même parfois 1/76.

La franchise étant très riche en armures, véhicules et figurines il est parfois difficile de ne pas se perdre ou de faire la différence entre les modèles SF3D/Ma.k originaux et les copies, les Recast (remoulages).

C’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui un récapitulatif des kits SF3D/Ma.k officiel existants ou ayant existé.
Ce tableau, évolutif, sera actualisé. Certains kits sont très simples à trouver sur des sites spécialisés comme HLJ ; d’autres ont pratiquement disparu, épuisés parce que fabriqués en très petites quantité.

En effet, devant l’engouement que rencontrent les kits de cet univers, quoi de plus alléchant que de produire en petites quantités et à des tarifs parfois… élevés pour mettre en appétit et tenter les aficionados.
Des rééditions sont régulièrement produites, avec ou sans évolution du modèle, et force est de constater qu’elles rencontrent à chaque fois un succès certain !
La recette a donc fait ses preuves !

Méfiez-vous des imitations

Parler de Ma.K. entre maquettistes SF peut rapidement s’apparenter à parler de politique en famille : sujet tabou ! Le meilleur moyen de s’engueuler !

Certains “puristes” crient au scandale lorsqu’un fabricant produit un kit façon kitbash qui s’apparente fortement (trop diront-ils) à du Maschinen Krieger.
C’est doré comme du Maschinen Krieger,
Le nom sonne comme un nom de Maschinen Krieger…
mais ce n’est pas
du Maschinen Krieger !
(et c’est souvent moins cher que du Maschinen Kreiger !)

D’autres, plus “ouverts”, savent alors rappeler que par définition, le Ma.K, c’est de la copie puisque originellement constitué avec des pièces d’autres kits !
Maschinen Krieger est l’exemple type de la copie et de la récup’ de par sa conception initiale : le kitbash.
C.Q.F.D. !

Alors, vrai ou faux Ma.K. ?

Sans en faire des caisses pour savoir si c’en est ou si ça n’en est pas, un pur kit Maschinen Krieger est aisément reconnaissable à la présence sur le box-art de tout ou partie de ces éléments :

identif boxart MaK

La liste

Mais assez de bavardages, cliquez sur l’image ci-dessous et découvrez le récapitulatif des kits “officiels” SF3D-Maschinen Krieger ZBV3000.

MaK_logo

Des questions, des remarques, des manques, des erreurs ?
rejoignez les cyberméchanistes pour échanger sur le sujet : Cyber-Mecha.com


Maschinen krieger, Ma.K, SF3D, SDR, ZBV3000, Ausf et tant d’autres noms à la consonance germanique paraissent barbares pour le profane, ces appellations font en fait référence à un seul et même univers, celui créé par Kow Yokoyama ; univers sur lequel nous reviendrons dans un prochain article…

 

NDLR : Merci beaucoup à Glukgluk pour cet article très utile sur une des franchises préférée des cyberméchanistes mais qui reste pourtant assez obscure.
Glukgluk est un cyberméchaniste parmi les plus actifs et qui a remporté le 2ème prix du dernier concours Cyber-Mecha en catégorie… Maschinen Krieger avec un Hummel.

Maschinen Krieger, combien de kits ?
note moyenne : 5/5 sur 2 votes

4 réflexions sur « Maschinen Krieger, combien de kits ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.